Photo Marine Provost

« Lorsque l’on éclaire un monde, même affreux, on le domine. » Germaine Tillion

Le 21 mars dernier dans l’église du Vieux Nozay (44), l’Asphan et  l’association Campagn’art, nous ont permis d’assister à des extraits du livret d’opérette « Le Verfügbar aux enfers » rédigé clandestinement par Germaine Tillion au camp de concentration de Ravensbruck. Les morceaux choisis étaient interprétés par les chanteuses du chœur de l’opéra de Nantes.

Tel était l’intitulé de cette soirée… à laquelle je suis allée sans savoir à quoi m’attendre….

La réalité a été tout autre !

Dans un lieu magique, ou règne le calme et la sérénité, où le poids de l’histoire ne charge pas l’atmosphère de cette lourdeur que l’on retrouve parfois dans certains lieux, j’ai découvert le personnage de Germaine Tillion.

Une femme extraordinaire, à l’image du lieu. Ont été interprétés des airs au gout amère sur une mélodie douce et enveloppante. Quel contraste saisissant ! Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, je vous invite à découvrir cette femme hors du commun…

Le 27 mai 2015 : Germaine Tillion entrera au Panthéon et j’en suis ravie.

La magie du web m’a également permis de découvrir le travail de Marine Provost qui a exposé peu avant cette soirée, dans l’église du Vieux Nozay. Un écho à cette soirée dans son travail remarquable… série Fantômes… Au plaisir de te rencontrer Marine !

Photo de Marine Provost.
Marine Provost

Comments are now closed for this article